Ce forum a pour but de faire revivre les légendes de l'ère du cirydan depuis trop longtemps oubliées dans les memoires
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Cel'Atar

Aller en bas 
AuteurMessage
Cel'Atar
Membre du Haut conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 153
Age : 26
Contrée : je n'ai pas de maison, je suis partout chez moi dans ce vaste monde
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Présentation de Cel'Atar   Ven 28 Aoû - 11:01

« Vous voulez connaître mon histoire ? Eh bien, c’est avec plaisir que je vais vous en raconter le début, car bien entendu elle est loin d’être terminée. Je vous conseille de vous asseoir confortablement, car cela ne l’empêche pas d’être longue et compliquée…
Sachez avant de commencer que pour suivre cette histoire il va vous falloir passer au delà des apparences, remettre en question ce que vous aurez surement appris sur le vieux peuple d’Ebor, et seul ceux qui sont réellement en quête de vérité seront la déceler dans ce récit traitant des anciens Ordres protecteurs d’Esophéa…
Je suis descendant d’une famille dont le nom a été maudit il y a de cela quelques temps maintenant, appartenant elle-même à une vieil ordre guerrier ne valant guère mieux que les saïens dans les cœurs de éborites aujourd’hui…
Vous l’aurez surement deviné, je suis de la famille Celidyë, fils du médiocre Cel’Edrian, frère de Cel’Orael le félon. Mon père n’était qu’un incompétent profitant pleinement de la noblesse de ma mère et de son rang au sein des Amants du Crépuscule, mon frère ainé, « sa fierté », ne valait guère mieux…
J’ai pour ma part été élevé par ma mère, incarnant à elle seule toute la noblesse du Kairn, descendante des Casidyë, famille de Cas’Arden du haut conseil d’Ebor que vous connaissez surement sous le nom de Raz’Arken. Son savoir, sa sagesse et sa beauté lui ont valu son rang au sein des Amants du Crépuscule. Elle m’enseigna ce qu’elle put, concernant l’ancienne Ebor, les arts, la diplomatie…Contrairement à mon frère elle ne me laissa jamais rentrer dans l’Ordre des Amants du Crépuscule, prétendant que mon heure n’était pas venue.

Comme vous le savez, pour les éborite, contrairement à la plupart des autres peuples, les premiers siècles de l’ère du Cyridan furent une ère de paix, les amants du crépuscule cessèrent donc petit à petit leur activité. Mon père vint à mourir, d’une mort naturelle, mais précoce. Contrairement à toute attente, sa mort secoua le Kairn, mon frère pris sa place, et entrepris de se hisser jusqu’à la tête de l’Ordre. Ce fut le début d’une guerre froide entre les différents membres, opposant ma mère à mon frère.
Les ennuis vinrent ensuite de l’extérieur, les Saïens se réveillèrent et recommencèrent à parler du « Second Age », les Amants du Crépuscule, affaiblis laissèrent alors paraître leur faiblesse par un manque de répondant, et le Kairn perdit son éclat. Les Saïens remarquèrent bien évidement que ce fort réputé comme imprenable qui jadis les avait humilié se voyait brisé en son cœur et une campagne militaire sur le Nord d’Esophéa fut vite décidée.
L’attaque saïenne aurait certainement échoué si ils s’étaient contenté de dresser une importante armée : le fort du Kairn aurait résisté à des millions d’hommes, aussi puissants soient-ils, mais c’était la compter sans la trahison de mon frère…En effet, le chef de guerre saïen Hernaï promit des terres, de l’or et des hommes à Orael, et le traitre accepta. Tout fut fait dans la plus grande discrétion, et quand les Amants du crépuscule se rendirent compte de la félonie, l’ost pirate avait débarqué dans un port appelé Eneklas, accueillit par une milice portant nos couleurs.

Vous avez certainement déjà entendu la suite, la nouvelle parvint en Ebor et une armée imposante fut levée dans les plus brefs délais, menée par la chambre du savoir, mais lorsqu’elle arriva au Kairn, le fort était déjà presque tombé. Heureusement les saïens n’eurent pas le temps de prendre place dans la forteresse et durent faire face aux éborites dans les plaines du Gange qui s’étendent devant la cité.

Contrairement à ce qu’on dit, le fort du Kairn ne fut pas donné aux ennemis : mon frère, devant les accusations, prit la fuite, mais il était malheureusement pour nous impossible de déceler qui, parmi les soldats, avait été comme lui corrompu. Ainsi, le premier jour du siège, ma mère fut assassinée au nom d’Orael le félon, puis après plusieurs vagues d’assaut, les portes du fort ouvertes…
Les Amants du crépuscule se battirent aux cotés du peuple, et non aux cotés des saïens comme le prétend Eralain Le Héraut, chroniqueur de cette bataille, mais trop peu de défenseurs du fort survécurent pour pouvoir en témoigner. Ils se battirent car c’était leur devoir, ils défendirent le Kairn au prix de leurs vies, car c’est ce qu’ils avaient promis en joignant l’Ordre. Ils abandonnèrent cependant la citadelle à l’arrivée des armées de la chambre du savoir, au risque de devoir les affronter. Ils se retirèrent mais cessèrent jamais de garder un œil sur leur cité, opérant dans l’ombre.

Pour ma part je me retirai vers la forêt de Set, ou se trouve être ma famille maternelle, et le expliquai la réelle version des faits qui avaient terni leur noblesse. Je ne peux malheureusement pas vous expliquer les années que j’ai passé là-bas auprès des elfes.
Il y a de cela maintenant un an, j’ai appris ou se trouvait mon frère, qui s’était établis sur la presque-ile de Sataag, avec une compagne. Je m’y suis rendu, dans le but de le provoquer en duel, mais le félon apprit mon arrivée je ne sais comment : il brula sa maison, et tous ses bien avec, puis fuit sur une frégate en direction de la Fillanne, je le poursuis toujours depuis des mois.

J’ai depuis peu croisé la route des fils de Tarasks, compagnie de mercenaire, avec qui j’ai pris gout à partager les aventures, mais je n’oublie pas mon devoir, ramener la tête de mon frère au Kairn, où les Amants du Crépuscule n’attendent qu’à être ralliés pour rétablir la vérité et la paix dans la Seconde cité de l’ancien Ebor. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendesducirydan.azurforum.com
 
Présentation de Cel'Atar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"
» Représentation du 28 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les légendes du cirydan :: Le Cartier des Guildes :: Les Personnages-
Sauter vers: