Ce forum a pour but de faire revivre les légendes de l'ère du cirydan depuis trop longtemps oubliées dans les memoires
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prisonier/esclave/gladiateur

Aller en bas 
AuteurMessage
Cel'Atar
Membre du Haut conseil
avatar

Masculin Nombre de messages : 153
Age : 25
Contrée : je n'ai pas de maison, je suis partout chez moi dans ce vaste monde
Date d'inscription : 17/02/2009

MessageSujet: Prisonier/esclave/gladiateur   Lun 8 Juin - 14:09

Les Prisonniers

Il arrive en cours de partie d’avoir l’occasion de faire un prisonnier. Il faut pour cela quelqu’un qui puisse mourir en une touche à votre merci :
Par exemple quelqu’un qui n’aurait plus qu’un point de vie, qui serait à terre, vous brandissez alors votre arme et lui annoncez que si il ne coopère pas il est mort.
Un autre cas qui risque de survenir régulièrement est un assassin mettant sa dague au cou de quelqu’un, lui intimant le silence (dans le cas d’une sentinelle) par exemple.
Ou encore quelqu’un cours dans un champ, il fuit une bataille et n’a plus que de points de vie

Bref, une fois votre victime trouvée, il vous faut la prévenir, « Un geste et tu es mort » par exemple, fait une bonne prévention. On considère à partir de cette menace au choix que la victime est en « situation de prise d’otage ».

Lorsque vous êtes en situation de prise d’otage, cela veux dire que votre vie (ou plutôt celle de votre personnage) est en jeu, le fairplay veut donc que vous agissiez comme tel. Vous pouvez bien entendu choisir de jouer avec la mort, mais essayez de conserver une certaine crédibilité, voire la règle « esclave » pour de plus amples informations concernant la mort en « situation de prise d’otage ».

Lorsque qu’un prisonnier est fait, il est conservé dans le QG ou dans un avant-poste, mais jamais dans le camp. Il est interdit de faire mal bien-sur, d’attacher/cacher un prisonnier la ou son équipe ne pourra le trouver. Le prisonnier peut s’échapper s’il en a l’occasion, toujours reprenant en considération les risques qu’il encoure. Il peut donc être attaché une fois dans l’avant-poste, ce qui ne fera que compliquer la tâche de ses alliés cherchant à le libérer.
Une équipe peut libérer des prisonniers en attaquant un avant-poste.
Un prisonnier peut regagner sa liberté en participant à un combat de gladiateur (voire plus bas, « gladiateurs »)


Les Esclaves

Il existe un gros problème dans les prises d’otages : le manque de peur de la mort. Effectivement, quand ce n’est que de la simulation, tous les personnages sont vaillants et courageux. Ainsi on voit des personnages, la lame à la gorge, ayant des réactions on-ne-peut plus naturelles, genre « vas-y, tue moi, mon mage viendra me guérir dans 5mn », ou encor des personnages acceptant volontiers une flèche dans la poitrine à titre purement héroïque bien-sur. C’est pourquoi existe la règle « esclave ».

Lors d’une prise d’otage, si la victime meurt, elle est alors considérée comme esclave, il doit servir l’équipe qui l’a capturé jusqu’à ce qu’il regagne sa liberté. Cela symbolise l’Enfer qui peut hanter les esprits de celui qui se retrouve face à la mort et évite les réactions démesurément courageuses ou suicidaires des personnages. Il s’agit en réalité d’une règle visant à dissuader.
Se libérer d’une « situation de prise d’otage » avant de mourir : Il faut bien également respecter l’honneur du guerrier, pour cela, il est possible de se « libérer » d’une situation de prise d’otage :
-Un guerrier A met sa lame à la gorge d’un guerrier B et le menace, B tente une pirouette pour se mettre hors de portée et se retrouver debout face à A, si il réussit, il est libéré et peut mourir dans l’honneur. S’il échoue, il a de grandes chances de se faire tuer et finir esclave.
-Un guerrier A pointe son arc sur B (à qui il reste moins de 3PV), B ignore la menace et A tire, si B pare/esquive le projectile, il est libéré, si non, il devient esclave.

L’esclave doit obéir à ses maitres au doigt et à l’œil, il est interdit cependant de l’humilier. Il effectuera des taches comme aller chercher du bois, amener à manger dans avant-poste, ou même servir de chaire à canon lors d’une bataille, auquel cas il finira mort et pourra être ressuscité par son équipe comme si de rien n’avait été.

L’esclave peut être libéré par son équipe si son guérisseur vient le ressusciter comme pour un mort, ou si sa libération est négociée lors de diplomaties. Il peut également regagner la liberté lors d’un combat de gladiateurs.


Gladiateurs

Lorsqu’un esclave ou un prisonnier veut regagner sa liberté, une solution est le combat de gladiateur.
Lors des "diplomaties", certains différents pourront se régler par des combats de gladiateurs. Les règles sont les suivantes :

Chaque équipe choisis un gladiateur pour le combat dans son « stock » d’esclaves et de prisonniers (un prisonnier a le droit de refuser le combat, pas l’esclave).
Les représentants des équipes décideront des armes attribuées aux gladiateurs, du nombre de manches, du nombre de gladiateurs qui participent au combat et du nombre de points de vie qui leurs seront attribués.
Le combat se déroule sur une zone de combat définie par les représentants des équipes. Les gladiateurs ont 2 moyens de gagner : tuer l’adversaire (à la manière d’un GN hein !) ou le faire sortir de la zone de combat.
Le gladiateur qui remporte le combat regagne sa liberté, celui qui perd reste gladiateur.


On peut également imaginer des 2 contre 2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://legendesducirydan.azurforum.com
 
Prisonier/esclave/gladiateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les légendes du cirydan :: Le GN :: Les Regles officielles-
Sauter vers: