Ce forum a pour but de faire revivre les légendes de l'ère du cirydan depuis trop longtemps oubliées dans les memoires
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Batius le Pleutre, fils de Tarask

Aller en bas 
AuteurMessage
Batius Le pleutre

avatar

Masculin Nombre de messages : 104
Contrée : La ou le danger n'est pas trop grand.
Profession : Langue de serpent
Humeur : Fuyante
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Présentation de Batius le Pleutre, fils de Tarask   Dim 7 Juin - 3:29

Les compagnons assis au coin du feu racontent des anecdotes de voyage. C'est au tour de l'homme encapuchonné de noir de prendre la parole. Ces amis lui demande de raconter sa propre histoire, qu'ils méconnaissent. Il se lève & comment à parler.

"Je m'appelle Batius, tristement renommé "le Fourbe" ou "Le Pleutre". Je suis né dans la Bascontée de Levenest il y a une trentaine d'années de ça. Mon père était un spadassin et ma mère, ayant quelque connaissances en médecine, faisait office de guérisseuse du quartier. Aîné de mes cinq frères nous habitions Bollene, la capitale, c'est la que mon père trouvait le plus de travail. Et oui mes amis, nous nous nourrissions grâce au sang qui coulait des différents entre les hommes politiques. J'eus une enfance heureuse, de se que je me rappelle, nous habitions dans les quartiers riches et ils étaient beaucoup plus propres que le restant de la ville. Pour l'année de mes quatorze ans, à deux ans de ma majorité politique, mon père commença à m'enseigner les secret de son métier. Et je ne tardais pas à l'aider dans sa besogne, l'accompagnant lors de ses travail pour égorger par derrière les hommes qu'il était censé combattre loyalement. J'appris à manier les armes, surtout les dagues, les épées et les rapières. Je n'aimais pas se métier et cette ville me répugnais. C'est pourquoi le jour de mes seize ans je quittai la demeure familiale, partant visiter les terres environnantes. Mon père commença alors à former mon frère âgé de quatorze ans pour me remplacer.

Durant trois année j'ai mené une vie de vagabond, errant de villes en villages, de villages en hameau. J'ai traversé Le Midland, ébahi par la richesse et l'honneur de ses habitants mais dégouté par leur manque d'hospitalité je suis remonté au nord, dans les campagne du Levenest de l'est. J'ai travailler pour quelques paysans, afin de gagner de l'argent pour m'installer à Hailing ou, grave aux sales petit boulots que j'accomplissais pour survivre j'ai rencontré de grands politicien et fréquenté une partie de la haute société. C'est à se moment de ma vie que l'on me donna le titre de fourbe qui me suis encore. J'étais Batius le Pleutre, langue de vipère, une des meilleur assassin de la ville et certainement une des plus hypocrite personne que cette terre ai portée. A vingts ans j'étais riche, mais surtout dépendant de mes relations. Un certain comte me logeais, un autre baron me nourrissait... Je devins prétentieux et arrogant. Un soir, après un bal, je rentrais ivre chez moi lorsque je tombai dans un guet apen. Des brigands me kidnappèrent espérant recevoir une forte rançon de mes protecteurs. Moi je n'espérais qu'être secouru.

Ni la rançon ni le secours attendu n'arrivèrent de mes prétendus amis. Je compris que je ne comptais pas pour eux. J'étais dans une situation délicate que je réussi à renverser grave à ma langue de vipère. Je réussis à diviser les brigands entre eux, les montant les uns contre les autres, technique apprise à Hailing. Mon stratagème fonctionna et je réussi à m'échapper grace au chaos que j'avais semé dans leur bande. Terrifié, pauvre, n'ayant nul part d'autre ou aller je suis rentrer chez mes parents. Mais quelle désolation. Mon père était mort lors d'un contrat. Mon frère avait alors pris sa place. Il rapportait moins d'argent certes mais ils continuaient à mener une vie correct. Je suis resté ainsi un an auprès des miens, croisant régulièrement le fer avec mon petit frère qui me surpassait largement. Je ne leur ai jamais raconté mon expérience de Hailing, j'avais trop honte de se que j'étais devenu la bas. Pendant cette période ma mère m'appris quelque rudiments de médecine. Cependant j'étais rongé par le mensonge que je leur racontais et ne supportant plus la situation je m'enfuis un soir dans la cape et le capuchon que je porte aujourd'hui.

Une nouvelle fois errant je partis vers l'ouest. Faisant de nombreuses rencontres, dont vous mes très chers amis, je devint un fils de Tarask, servant cette légendaire créature pour pardonner ma folie antérieur. Voila mon histoire, elle n'est pas glorieuse non. Mais j'en tire quand même un enseignement. Rien n'est éternel, tout peut vous être retiré."

Un long silence régna. Plus personne ne parlais et ils sentaient la fatigue qui commençait à les paralyser. Ils s'endormirent tous, sauf deux qui montaient la garde, dont Batius, plongé dans ses pensés"

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation de Batius le Pleutre, fils de Tarask
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cache fils
» Les fils de... à la WWe.
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Un fils à la recherche de son père

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les légendes du cirydan :: Le Cartier des Guildes :: Les Personnages-
Sauter vers: